Rencontre du cadre de concertation des maires des communes affectées par les barrages à Tenkodogo au Burkina Faso

Img 20170703 121706Du 4 au 6 juillet 2017 a eu lieu à Tenkodogo au Burkina Faso, la 3ème rencontre du Cadre de concertation des maires des communes affectées par les barrages dans le bassin du Niger élargie au bassin de la Volta sur les enjeux environnementaux.

 

Elle se voulait un cadre de réflexion et d’échange des préoccupations vécues par les populations affectées en matière de déplacement/réinstallation, de compensation, de partage de bénéfice, de développement local, autour des processus de barrage.

A l’issu des travaux, les participants ont proposé une série de recommandations visant une meilleure implication des élus locaux dans la gestion des barrages et une meilleure rentabilisation et partage des bénéfices issus des infrastructures hydrauliques avec les populations affectées. Les participants ont aussi adopté la convention révisée de coopération décentralisée et de jumelage entre les communes affectées par les barrages dans les bassins hydrographiques en Afrique de l’Ouest et du Centre, et le Règlement intérieur du Cadre de concertation des maires desdites communes. 

Cette convention signée démontre donc la volonté pour les élus de coopérer étroitement pour le développement économique, social et culturel de leurs communes réciproques à travers l’intensification des échanges entre elles aux bénéfices de leurs populations respectives.

Vous pouvez trouver en pièces jointes les produits adoptés au cours de cette assise qui vous permettront d’en apprécier davantage les résultats:

Cette rencontre faisait suite à la signature en février 2012, en marge du Forum des acteurs et usagers (ères) de l’eau du Bassin du Niger à Sélingué, d’une convention de jumelage et de coopération décentralisée entre les communes affectées par les barrages.

Elle a été organisée par la Coordination Régionale des Usagers des ressources naturelles du Bassin du Niger (CRU-BN), avec l’appui technique et financier de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) dans le cadre du Partenariat pour la Gouvernance Environnementale en Afrique de l’Ouest (PAGE).